Tout public 

LOGO_CIE7MARCHES_BLACK.png

Nouvelle création In Situ "Muthologéîn" Premier volet : "Sisyphe" 

ebrown_20210627_12
ebrown_20210627_12

press to zoom
ebrown_20210628_343
ebrown_20210628_343

press to zoom
ebrown_20210628_253
ebrown_20210628_253

press to zoom
1/11

Notes de mise en scène et de chorégraphie

Chèvre-lion, idole païenne ou symbole de la punition divine ? Guérisseur ou chimère de chasteté ? Un corps fictif, utilisé et abusé.

Que retenir du mythe de Sisyphe… Si ce n’est l’image atroce de son calvaire physique face à son rocher…?

Notre Sisyphe est une femme. 

Un rituel où son propre corps évoque de façon imagée différents châtiments infligés au corps féminin.

Par un truchement du textile au papier, s'opère alors un retour à la véracité de la chair. De corps-objet, il devient sujet dans un tableau vivant qui projette sa protagoniste vers un rite fantasmagorique.

Le projet : 3 créations

Muthologeîn regroupe trois volets de créations pluridisciplinaires mêlant danse, théâtre, musique et objets marionnettiques, conçues pour des lieux in situ.

Pensé comme une traversée contemporaine de figures de la mythologie grecque, ces performances s’attacheront à l’écho que peuvent avoir, aujourd’hui, ces figures tutélaires et leurs résonances dans notre actualité récente.

Le premier volet de Muthologeîn se centre autour du mythe de Sisyphe (Création en juillet 2021).

Les deux volets suivants seront élaborés entre septembre 2021 et juillet 2023.

Ils s’attacheront respectivement aux figures mythologiques d’Ariane pour le deuxième volet et d’Antigone pour le dernier.

Nous sommes actuellement à la recherche de résidences, co-productions et partenaires pour ces deux derniers volets du triptyque : Ariane et Antigone.

Muthologeîn pourra être présenté par volets séparés ou bien dans une continuité, en intérieur comme en extérieur.

180#2

© Jean-Yves Phelep
© Jean-Yves Phelep

press to zoom
© Jean-Yves Phelep
© Jean-Yves Phelep

press to zoom
© Jean-Yves Phelep
© Jean-Yves Phelep

press to zoom
1/15

En diffusion

Duo de danse contemporaine.

Musique Live sur synthétiseur modulaire. Projection vidéo.

Ce spectacle parle d’entraide et d’abandon. Créer un contact qui devient incontournable, inévitable et nécessaire. A travers la danse contact, la gestuelle met en scène la contradiction entre le fait que, bien que l’autre nous gêne, il est indispensable à notre progression, à notre évolution personnelle. La chute ne peut être évitée que par le rapprochement de deux corps jusqu’au confinement. Comme dans une foule, l’évolution et la progression de l’un dépendent du mouvement de l’autre, les corps s’entremêlent jusqu’à se confondre.

C’est au cours de leur formation au Conservatoire National Supérieur de Lyon que Théo Marion-Wuillemin et Julie Richalet créent et réalisent un duo en collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Lyon. Dans les salles fastueuses du Musée, Théo et Julie commencent une recherche traversée par les peintures qui habitent cet espace. Aux tableaux du 17ème siècle, à Rubens et Le Sueur, le duo emprunte ses couleurs surabondantes et ses corps entassés, enlacés. Liés l’un à l’autre, leur danse se confine, s’arme de désirs et se plie aux forces extérieures.

Dès lors, ils entament une collaboration avec Margaux Hocquard (scénographe) et Benjamin Bailly (musicien et compositeur).

Théo Marion-Wuillemin et Julie Richalet : chorégraphie et interprétation 

Benjamin Bailly : création et interprétation musicale 

Margaux Hocquard : conception vidéo

Agathe Geffroy : conception lumières

Co-production : "Création en cours" dispositif des Ateliers Médicis-Clichy-Montfermeil - Ministère de la Communication et de la Culture 

Accueil studio : Le Footsbarn Theater, L’Abéïcité de Corbigny, Le CND de Lyon, La Limonaderie, Cie Ballet 21, Les Conservatoires de Bagnolet et de Paris 13ème

Durée : 40 minutes.