top of page

Spectacles 

in situ

logo_cie.png

Nouvelle création In Situ « Muthologéîn »

Création chorégraphique et théâtrale fusionnant 3 volets indépendants sur les figures mythologiques :

Sisyphe et son éternel rocher, Ariane et son fil, son abandon, sa perte et sa recherche d’indépendance… Enfin Antigone pour l’exclusivité de sa révolte, et sa petitesse de jeune femme devant les lois.

Muthologein sera un mélange troublant entre danseurs et marionnettes, illusions et réalités, entouré d’un bestiaire d’objets et de matières, de chimères et d’animaux.

Muthologein est aussi, une interrogation sur la création artistique, sur les forces mystérieuses qui meuvent l’imagination et la déterminent.

Muthologein soulève des questions sur la position des femmes dans un monde dominé par les hommes, cela parle avant tout de l’émancipation, de l’identité féminine, d’un être humain.

Muthologeîn est un poème visuel mettant en résonance trois tableaux, créés en amont.

Un polyptyque, c’est-à-dire un objet qui s’appuie sur l’architecture de l’image théâtrale et chorégraphique, visible et sensible. Comme en peinture ou en art plastique, la lumière crue changeante du jour sculpte tous les éléments de la scène (corps, éléments scénographiques, matériaux, objets…) qui, mis en résonance les uns avec les autres, invente une dramaturgie sensible et intuitive.

Une dramaturgie de l’inconscient qui se dépose couche après couche. Le poème visuel s’adresse à nos yeux et nos oreilles. Une dramaturgie visuelle voir perceptive se construit en prenant appui sur une fabrique d’images scéniques.

Le polyptyque est un ensemble pictural formé de plusieurs panneaux unis par des éléments de menuiserie. Ici, le panneau central, celui qui sert de fondement à la forme globale, nous le nommons :

Muthologeîn, Résonance plastique, théâtrale et dansé de trois figures mythologiques.

Les trois tableaux extérieurs, ramifications interdépendantes mais autonomes

sont respectivement :

« Sisyphe… ou l’histoire tragique d’une scorie. »

« Ariane ou l’étrange rêve d’une écrevisse. »

« In pulverem reverteris… Antigone. »

Premier volet : Sisyphe 

Création chorégraphique pour une danseuse, un bâton, une marionnette, une robe et deux fauteuils.

Le parcours harassant de Sisyphe, où dentelles et charpies s’entrelacent, sera le moteur de ce premier

volet.

Une figure en quête de liberté masquée, dénudée pour affronter les turbulences d’un voyage intérieur.

Tableau d’une danse dépouillée pour un corps marqué par le labeur, une danse sublimée pour croire que, malgré la magie des dieux, la situation absurde, une déchirure sourde s’opère, le monde ancien s’écroule, le nouveau n’est encore que chaos, une Scorie.

Sisyphe-Bergerie-Léo-Paul Horlier7
Sisyphe-Bergerie-Léo-Paul Horlier7

press to zoom
ebrown_20210628_253
ebrown_20210628_253

press to zoom
ebrown_20210627_9
ebrown_20210627_9

press to zoom
Sisyphe-Bergerie-Léo-Paul Horlier7
Sisyphe-Bergerie-Léo-Paul Horlier7

press to zoom
1/20

@Léo-Paul Horlier / @Euan Brown

Deuxième volet : Ariane

 Inspirée d’une figure mythologique, Ariane ou le rêve étrange d’une écrevisse est une chorégraphie pour 2 danseuses, une marionnette et un groupe d’amateurs, qui se déroule comme une carte du temps dansée. Jeu du passé, du présent, du futur. Une recherche en mouvement sur l’incompréhension, l’oubli, la dislocation de la mémoire. Un monde hypothétique où l’on peut entrer dans la surface d’un miroir, comme on glisse fébrilement la main dans un trou d’écrevisse. 

EC&J_Lila A_18-09-2022-4362
EC&J_Lila A_18-09-2022-4362

press to zoom
EC&J_Lila A_18-09-2022-5430
EC&J_Lila A_18-09-2022-5430

press to zoom
Ariane Corbigny
Ariane Corbigny

press to zoom
EC&J_Lila A_18-09-2022-4362
EC&J_Lila A_18-09-2022-4362

press to zoom
1/16

© Droits réservés -@DidierDupressoir & @EuanBrown

Soutiens et co-production

Sisyphe : La Scène Faramine - L'abbaye de Corbigny

Ariane : Théâtre de Semur en Auxois avec le soutien du TDB et du Réseau Affluences, L'abbaye de Corbigny, La Scène Faramine, Association ADJAC Bergerie de Soffin, CDCN Le Dancing.

Muthologéîn forme longue : Théâtre Romain Rolland de Villejuif

Conception et chorégraphie : Dominique Cattani et Lila Abdelmoumène

Interprétation : Lila Abdelmoumène et Julie Richalet

Décor : Bertrand Duval

Costumes : Sonie Bomo

Marionettes : Delphine Cerf

Dans ce lavoir

lavoir_c
lavoir_c

press to zoom
lavoir_f
lavoir_f

press to zoom
lavoir_d
lavoir_d

press to zoom
lavoir_c
lavoir_c

press to zoom
1/6

Lila Abdelmoumène : danse

Léna Gutke : flûte

Ces spectacles miniatures de formes atypiques mêlent danse et musique autour de lavoirs de la région Bourgogne-Franche-Comté, près d'Avalon et de Vézelay, et ce, depuis plusieurs années, en lien avec la Scène Faramine.

Durée : entre 20 et 30 minutes

© Jean-Yves Phelep

D3TOX Maulnes 2 - copie
D3TOX Maulnes 2 - copie

press to zoom
D3TOX Maulnes 1 - copie
D3TOX Maulnes 1 - copie

press to zoom
d3tox_1
d3tox_1

press to zoom
D3TOX Maulnes 2 - copie
D3TOX Maulnes 2 - copie

press to zoom
1/5

© Droits réservés

Trio danse-théâtre. Tous publics. Création 2019

 

Julie Richalet, Léna Pinon-Lang et Natacha Kierbel : auteures, chorégraphes et interprètes 

Nicolas Fraiseau : regard extérieur

 

Ce trio dénonce et s’amuse des stéréotypes féminins en mêlant danse et théâtre.

Ce sont trois jeunes femmes qui se confrontent ensemble aux normes du patriarcat lors d’une cure de désintoxication d’une sur-féminité artificielle.

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase et déclenche une crise de rire. En réalité c’est une crise de libération.

L’énergie féminine se charge alors de rage et de douceur pour faire exploser le carcan de la femme parfaite imposé par la société.

Une prise de conscience qui libère les corps et les voix. S’exprimer, pleurer, rire, s’ennuyer, tomber, se relever et tout recommencer. Chacune leur tour, ensemble, elles dégringolent et courent après la liberté.

Durée : 20 minutes

D3TOX

Et dehors, la forêt

Création dans le cadre de l’appel à projet "Idylle 2018" financé par la Région Bourgogne-Franche-Comté

 

Lila Abdelmoumène et Dominique Cattani : conception, mise en scène et interprétation

Frédérique Garcès : interprétation

Albert Comas : conception vidéo

 

"Et dehors, la forêt" est un portrait du territoire du Jura Nord à travers la rencontre sensible, artistique et poétique de ses occupants. Il s’agira de chercher, dans les multiples histoires individuelles, des éléments qui se répètent, émergent, réapparaissent...

Rendant compte d’un processus collectif, d’une culture/d’un patrimoine, d’une identité, d’un territoire, il s'agit d'une tentative pour saisir une mémoire collective, individuel, intime. Cette création in situ dans le Jura Nord a engagé six professionnels de la compagnie, quatre artistes, un technicien et un administratif.

Conformément à l’appel à projet, un travail de territoire à été mené en amont afin d’impliquer des acteurs locaux : Les amis des Forges de Fraisans, l'association de l’école de musique et de danse d’Orchamps, la Compagnie La Carotte, les Foyers Ruraux en relais d’informations.

Ces actions sur le terrain nous ont permis de créer le spectacle avec quinze habitants volontaires de douze à soixante-douze ans. 

Après ving-cinq jours de résidence sur le territoire et quarante-six heures d’atelier, la création a été présentée au théâtre des Forges de Fraisans le 28 octobre 2018 et impliquait sur scène les habitants aux cotés de trois artistes professionnels.

Les retours du public ont été très positifs et ont souligné la dimension originale du spectacle de par la présence de la danse et de la vidéo autour d’une forme mêlant les domaines artistiques avec une dimension participative et trans-générationnelle.

Idylle_5
Idylle_5

press to zoom
Idylle_4
Idylle_4

press to zoom
Idylle
Idylle

press to zoom
Idylle_5
Idylle_5

press to zoom
1/6

© Clément Petitjean

© Droits réservés

bottom of page